béatitude

béatitude [ beatityd ] n. f.
• 1265; lat. ecclés. beatitudo, de beatus « heureux »
1Théol. Félicité parfaite dont jouissent les élus.
2(1546) Bonheur parfait. bien-être, contentement , euphorie, extase, quiétude, satisfaction. Plongé dans une douce béatitude. « Un air de béatitude faisait volontiers prendre sa physionomie pour niaise » (Saint-Simon).
3Les huit béatitudes, les Béatitudes : les huit vertus que Jésus-Christ a exaltées dans le Sermon sur la montagne.
⊗ CONTR. Inquiétude, peine.

béatitude nom féminin (latin ecclésiastique beatitudo, bonheur) Félicité céleste des élus. Bonheur sans mélange ; euphorie. Selon Spinoza, sentiment de joie et de plénitude qui consiste en l'amour intellectuel de Dieu. ● béatitude (citations) nom féminin (latin ecclésiastique beatitudo, bonheur) Baruch Spinoza Amsterdam 1632-La Haye 1677 La béatitude n'est pas le prix de la vertu, mais la vertu elle-même. Beatitudo non est virtutis praemium, sed ipsa virtus. L'Éthique, Livre Vbéatitude (expressions) nom féminin (latin ecclésiastique beatitudo, bonheur) Sa Béatitude, titre honorifique donné aux patriarches orientaux. ● béatitude (synonymes) nom féminin (latin ecclésiastique beatitudo, bonheur) Bonheur sans mélange ; euphorie.
Synonymes :
- félicité
Contraires :
- anxiété
- inquiétude

béatitude
n. f.
d1./d état de plénitude heureuse, de grand bonheur.
d2./d Bonheur parfait de l'élu au ciel.
d3./d Les Béatitudes: les huit sentences du Christ, commençant par le mot beati ("bienheureux"), qui ouvrent le Sermon sur la Montagne et détaillent les voies d'accès au royaume des cieux.

⇒BÉATITUDE, subst. fém.
A.— RELIG., MYSTIQUE
1. Félicité éternelle que goûte l'homme jouissant de la vision de Dieu :
1. Comme l'intuition appartient à l'entendement, la délectation appartient à la volonté : ainsi, connaissance et amour, la béatitude est l'homme élevé à sa plus haute puissance. À un autre point de vue, la béatitude est Dieu même se donnant en possession. L'homme et Dieu, le sujet et l'objet, se touchent, mais ne se confondent pas; le fini subsiste distinct, en présence de l'infini.
OZANAM, Essai sur la philos. de Dante, 1838, p. 188.
2. La conséquence de la perfection, c'est la béatitude. Dieu est infiniment heureux, parce qu'il est infiniment parfait. Ayant donc appelé le monde à jouir de sa perfection, il a dû l'appeler aussi à jouir de sa béatitude; ...
LACORDAIRE, Conf. de Notre-Dame, 1848, p. 117.
3. ... c'est alors que nous n'aurions plus rien à dire. Car ce serait que nous serions dans le royaume. Dans le royaume où l'on ne dit plus rien, où l'on n'a plus rien à dire. Car ce serait que nous partagerions avec eux la béatitude éternelle. Ce serait que nous partagerions leur béatitude éternelle. Leur béatitude. La béatitude qu'ils ont gagnée. Dans le royaume où l'on ne dit plus rien, parce que l'on n'a plus rien à dire.
PÉGUY, Le Mystère de la charité de Jeanne d'Arc, 1910, p. 157.
4. ... la fin de la politique n'est pas Dieu lui-même, et donc, si élevée qu'elle soit par ailleurs, elle est infiniment au-dessous de la fin de la morale, qui est Dieu lui-même, souveraine béatitude de l'homme...
MARITAIN, Primauté du spirituel, 1927, p. 202.
2. Perfections évangéliques exaltées par le Christ dans le sermon sur la Montagne (Matthieu V, 1-12; Luc VI, 20-22) comme moyens d'accéder à la félicité de la « vie éternelle » :
5. À ce jour donc de la Toussaint de 1608, un écolier des Bernardins, à défaut des Capucins que, dans son premier feu, M. Arnauld avait fait exclure, s'en vint prêcher à Port-Royal; il le fit assez bien, et s'étendit fort sur la huitième béatitude : Bienheureux ceux qui souffrent persécution pour la justice.
SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 1, 1840, p. 105.
P. ext.
a) Sérénité apportée à l'âme par la contemplation :
6. Il resta longtemps plongé dans la béatitude de l'extase et se laissant enivrer par tout cela, laissant son âme humer par tous ses pores l'harmonie et les délices de ce ciel diaphane, si large et si pur...
FLAUBERT, Smarh, 1839, p. 93.
7. Le repos de la paresse est un charme secret de l'âme qui suspend soudainement les plus ardentes poursuites et les plus opiniâtres résolutions. Pour donner enfin la véritable idée de cette passion, il faut dire que la paresse est comme une béatitude de l'âme, qui la console de toutes ses pertes et qui lui tient lieu de tous les biens.
GIDE, Les Faux-monnayeurs, 1925, p. 1099.
b) Sérénité de la nature dans certaines circonstances :
8. ... tu te montres myope et crédule s'il te vient de t'inquiéter des plaintes comme des jurons dont ils se caressent le cœur, et leur expédies tes chanteurs aux confitures sucrées qui nieront les périls de la soif et leur vanteront la béatitude des crépuscules dans le désert.
SAINT-EXUPÉRY, Citadelle, 1944, p. 930.
c) Euphorie caractéristique de certains états pathologiques et pouvant résulter de l'usage des stupéfiants :
9. Puis un morne abattement succède petit à petit, une sorte de lassitude morale et physique, approchant de ce marasme plein de béatitude qui se manifeste chez les peuples qui font abus du hachisch.
PONSON DU TERRAIL, Rocambole, t. 3, Le Club des valets de cœur, 1859, p. 225.
10. Ce sentiment de « spiritualité » est caractéristique des états de béatitude pathologique; états d'inaction complète, ils s'accompagnent d'une conscience aiguë de perfection et de sainteté personnelle, ...
MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 744.
d) Euphorie obtenue par la satisfaction des appétits naturels :
11. ... c'est une femme à soupers. Elle est déjà empâtée, elle tourne à l'oie grasse. Elle contait à son amie un dîner récent, un joli gueuleton, les vins, le café, le service, en tournant les yeux avec une béatitude gastronomique.
TAINE, Notes sur Paris, Vie et opinions de M. F.-T. Graindorge, 1867, p. 2.
12. Le repas commença. Ce fut un de ces repas lorrains avec un défilé de plats interminable, qui assoient au bord de la table les robustes appétits, les assoupissent dans la béatitude des digestions commencées.
MOSELLY, Terres lorraines, 1907, p. 41.
B.— HIST. ECCL. ,,Titre honorifique donné d'abord aux évêques et réservé actuellement aux patriarches orientaux`` (Lar. 20e) :
13. Mais, Très-Saint-Père, quand pourrez-vous m'entretenir des travaux qui vont m'être confiés? Quand, où, comment vais-je employer d'abord mes forces au service de votre béatitude?
LE PAPE. — Monsignor Civitale vous renseignera.
MONTHERLANT, Malatesta, 1946, II, 6, p. 480.
C.— Arg. D'après l'expression faire le béat. ,,Roulement de service allégé, à permissions collectives`` (ESN. 1966).
Rem. On rencontre dans la docum. le néol. béatitudinaire, adj., synon. de béatifiant. Béatitudinaires langueurs (BLOY, Histoires désobligeantes, 1894, p. 101).
PRONONC. :[beatityd]. [] mi-long dans PASSY 1914.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. a) 1265-67 théol. « bonheur parfait dont jouissent les élus » (BRUNET LATIN, Trésor, éd. Chabaille, 23 dans T.-L. : Memoire est si tenans que se aucune chose est ostee devant le cors, elle laissera en la memoire la semblance de soi. Mais de la bëatitude ne se sovient par ymage comme des autres choses, mais par li mëismes); b) 1680 id. les huit beatitudes désigne les huit vertus exaltées par le Christ dans le Sermon sur la Montagne (RICH.); 2. p. ext. 1611 « bonheur » (COTGR.); 3. 1690 liturg. (FUR. : Beatitude est aussi un titre d'honneur qu'on donne maintenant au Pape. Autrefois il se donnoit à tous les Evêques et mêmes dans les lettres de St Anselme il est donné à quelques Laïques).
Empr. au lat. chrét. beatitudo « bonheur » (peu fréquent antérieurement : PÉTRONE, 38 dans TTL s.v., 1794, 65); 1 a (ARNOBE, Nat., 2, 37, ibid., 1794, 75 (opp. terrena loca); 1 b (ST JÉRÔME, C. Lucif., 22, ibid., 1795, 85); 3 (ST JÉRÔME, Epist., 15, 5, ibid., 1796, 18).
STAT. — Fréq. abs. littér. :551. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 677, b) 793; XXe s. : a) 770, b) 876.
BBG. — FEUGÈRE (F.). Apr. sept cents ans. Le gd s. de Saint Louis et son vocab. Déf. Lang. fr. 1970, n° 53, p. 11.

béatitude [beatityd] n. f.
ÉTYM. V. 1265, B. Latini; lat. ecclés. beatitudo, rare en lat. class. « bonheur parfait », de beatus « heureux ». → Béat.
1 Théol. Félicité parfaite dont jouissent les élus ( Bienheureux). || Béatitude céleste, éternelle. Gloire (couronne de gloire, gloire éternelle).
1 (…) si l'homme n'avait jamais été que corrompu, il n'aurait aucune idée ni de la vérité, ni de la béatitude.
Pascal, Pensées, t. II, p. 347.
2 (…) un avant-goût de la béatitude du ciel (…)
Bourdaloue, Pensées, t. I, p. 376.
3 Des péchés véniels qui offensent Dieu à la vérité, mais ne l'irritent pas au point de nous priver de la béatitude (…)
Montesquieu, Lettres persanes, 57.
Philos. Satisfaction constante et sans mélange. || « Pour Aristote, les stoïciens, Spinoza, la béatitude est l'état idéal du sage » (in Lalande).
(Mil. XVIIe). Cour. Bonheur auquel rien ne semble manquer. Bien-être, bonheur, contentement, euphorie, extase, quiétude, satisfaction. || Une expression, un air de béatitude ( Béat). || La béatitude de l'inconscience, de l'oubli. || La digestion le plonge dans une douce béatitude. || La béatitude que procure le haschisch. → Béatifique, cit.3, Baudelaire.
4 En vous est mon espoir, mon bien, ma quiétude;
De vous dépend ma peine ou ma béatitude.
Molière, Tartuffe, III, 3.
5 Un air de béatitude, avec un parler gras, lent et nasillard, faisait volontiers prendre sa physionomie (de l'évêque de Châlons) pour niaise (…)
Saint-Simon, Mémoires, 78, 15.
6 Dans ces climats chauds, les hommes n'imaginèrent point de plus grande béatitude que les ombrages et les murmures des eaux (…)
Voltaire, la Princesse de Babylone, 4.
7 M. de Forbin était alors dans la béatitude; il promenait dans ses regards le bonheur intérieur qui l'inondait; il ne touchait pas terre.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, II, 4.
8 C'était une béatitude indéfinie, un tel enivrement, qu'il en oubliait jusqu'à la possibilité d'un bonheur absolu.
Flaubert, l'Éducation sentimentale, II, VI.
9 Je rentre et m'enferme à travailler jusqu'au soir, dans un état si voisin de la béatitude que je ne souhaite pas mieux ici-bas.
Gide, Journal, 1912.
10 J'ai connu la joie, j'ai connu, pures ou impures, chargées de remords ou de bénédictions, beaucoup de nos joies humaines. Mais cette béatitude parfaite, miraculeusement détachée de toutes les entraves terrestres, je ne l'ai retrouvée qu'une fois.
G. Duhamel, Inventaire de l'abîme, III.
2 (1680). || Les huit béatitudes, les béatitudes évangéliques, les Béatitudes : les huit vertus que Jésus-Christ a exaltées dans le sermon sur la montagne en nommant bienheureux ceux qui les pratiquent.
11 Cette pauvreté que Jésus-Christ a érigée en béatitude (…)
Bourdaloue, Deuxième exhortation à la charité envers un séminaire, 1.
12 Dieu sait de quelles peccadilles tu te confessais : et il n'est pas une seule des Béatitudes dont tu n'aies passé ta vie à prendre le contre-pied !
F. Mauriac, le Nœud de vipères, IX.
3 (1690). Vx. || Sa béatitude; Votre Béatitude : titre honorifique donné au Souverain Pontife (→ Sainteté [sa]), à certains ecclésiastiques.Mod. Titre honorifique donné à certains patriarches des églises d'Orient.
13 Le clergé romain (…) demandait la protection de sa béatitude (du pape) auprès du gouverneur (…)
Voltaire, Essai sur les mœurs, 12.
14 Ces prélats de Jérusalem, si accueillants, auxquels on dit sans sourire : « Votre Grandeur », « Votre Béatitude », ou même « Votre Paternité Révérendissime » (…)
Loti, Jérusalem, XVII, p. 201.
CONTR. Malheur, infortune. — Angoisse, anxiété, douleur, inquiétude, peine, trouble.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • BEATITUDE — (Heb. הַצְלָחָה, haẓlaḥah; osher), the blissful state of the soul in the World to Come (olam ha ba ) that constitutes the ultimate end of human life. Medieval Jewish philosophy fused rabbinic religious ethics and eschatology with the teleological …   Encyclopedia of Judaism

  • béatitude — BÉATITUDE. s. f. Félicité, bonheur. Il ne se dit guère que De la félicité éternelle. La vraie béatitude consiste dans la vue de Dieu. Les avant goûts de la béatitude. Parvenir à la béatitude. Jouir de la béatitude. Il n y a point de véritable… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • beatitude — Beatitude. s. f. Felicité, bonheur. Il ne se dit guere que de la felicité éternelle. La vraye beatitude consiste dans la veuë de Dieu. les avantgousts de la beatitude. parvenir à la beatitude. jouïr de la beatitude. en quoy consiste la beatitude… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Beatitude — Béatitude Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Une béatitude est un événement ou un fait qui peut rendre le bonheur. Les huit béatitudes ont été prononcées par Jésus de Nazareth dans le… …   Wikipédia en Français

  • beatitude — [bē at′ə to͞od΄, bē at′ətyo͞od΄] n. [LME < MFr béatitude or ML(Ec) beatitudo, happiness, beatitude < LL(Ec) < L, happiness < beatus: see BONUS] perfect blessedness or happiness the Beatitudes the pronouncements in the Sermon on the… …   English World dictionary

  • beatitude — early 15c., supreme happiness, from M.Fr. béatitude (15c.) and directly from L. beatitudinem (nom. beatitudo) state of blessedness, from pp. stem of beare make happy, related to BENE (Cf. bene ). As a declaration of blessedness (usually plural,… …   Etymology dictionary

  • beatitude — s. f. 1. Bem aventurança. 2. Felicidade de quem sente deleite em contemplações místicas. 3.  [Figurado] Felicidade, bem estar. 4. Tratamento dado aos papas. (Neste caso escreve se com inicial maiúscula: Vossa Beatitude.) …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • Beatitude — Be*at i*tude, n. [L. beatitudo: cf. F. b[ e]atitude. See {Beatify}.] 1. Felicity of the highest kind; consummate bliss. [1913 Webster] 2. Any one of the nine declarations (called the Beatitudes), made in the Sermon on the Mount ( Matt. v. 3 12),… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • beatitude — blessedness, bliss, felicity, *happiness Analogous words: rapture, *ecstasy, transport: joy, fruition, enjoyment, *pleasure Antonyms: despair: dolor Contrasted words: tribulation, affliction, *trial, cross: anguish, woe, * …   New Dictionary of Synonyms

  • beatitude — [n] blessedness bliss, ecstasy, felicity, happiness, peace, serenity; concept 410 …   New thesaurus

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.